La Wing d'Exeter

La couverture (Rear Cover) du Roadstead 57 était assurée par deux unités de l'escadre tchèque d'Exeter que commandait depuis le 1er avril le très populaire Frantisek Dolezal. Celui-ci prit la tête d'un dispositif composé de 18 Spitfire VB et VC équipés de réservoirs supplémentaires[1] :

  • 11 Spitfire du No. 310 (Czech) Squadron partis d'Exeter à 15h15 :
W/C. Frantisek Dolezal, D.F.C. EP461 (Mk. VB) F-D Wing Leader
W.O. Adolf Fornusek BL430 (Mk. VB)   'A' Flt.
S/L. Emil Foit EP250 (Mk. VB)   C.O., 310 Sqdn.
F/Lt. Rudolf Borovec EP347 (Mk. VB)   'A' Flt.
W.O. Frantisek Trejtnar AR501 (Mk. VC) (?)[2]   'A' Flt.
F/O. Jaromir Strihavka EE635 (Mk. VC)   'A' Flt.
F/Sgt. Vojtech Lysicky AR514 (Mk. VC)   'A' Flt.
F/Lt. Jiri Hartman AR500 (Mk. VC)   'B' Flt. Cdr.
F/O. Karel Zouhar EE746 (Mk. VC)   'B' Flt.
F/O. Otakar Hruby EN960 (Mk. VB)   'B' Flt.
W.O. Leopold Srom EP127 (Mk. VB)   'B' Flt.
  • 7 Spitfire du No. 312 (Czech) Squadron décollés vers 15h10 – 15h15[3] de Church Stanton :
F/O. Jaroslav Novak EP559 (Mk. VB)   'A' Flt.?
F/O. Josef Stehlik EP547 (Mk. VB)   'A' Flt.?
S/L. Tomas Vybiral AR614 (Mk. VC)   C.O., 312 Sqdn.
F/Lt. Adolf Vrana (Bleu 1) EE680 (Mk. VC)   'B' Flt. Cdr.
F/Lt. Bohuslav Budil (Bleu 2) EP687 (Mk. VB)   'B' Flt.
F/O. Josef Keprt (Vert 1) AR467 (Mk. VC?)   'B' Flt.
F/Sgt. Frantisek Kotiba (Vert 2) EP564 (Mk. VB)   'B' Flt.

La wing mit le cap sur la Bretagne vers 15h25 et parvint à 16h00 dans sa zone de patrouille située 25-40 miles (40-65 km) au nord de Morlaix. Evoluant à basse altitude à cette distance de la côte, la formation restait sous l'horizon de détection des radars allemands. Elle rencontra une météo sensiblement moins favorable que les Whirlibombers plus à l'ouest : l'atmosphère était brumeuse avec quelques nuages peu épais[4] et une visibilité de 5 à 10 miles (8 à 16 km). Cette sortie ne laissa pas de souvenirs indélébiles aux pilotes tchèques qui n'aperçurent ni avion, ni bateau. Après 30 minutes, quand il fut certain que les appareils du 263 étaient hors d'atteinte de la chasse ennemie, le contrôle au sol envoya l'ordre de rappel. Les Spitfire virèrent alors sans regret vers leurs bases, les Nos. 310 et 312 Squadrons regagnant Exeter et Church Stanton respectivement à 17h30 et entre 17h30 et 17h45[5], sauf un appareil du 312 qui atterrit à Exeter suite à un problème mécanique.

*  *  *

 

 

[1] Il est probable, comme indiqué au-dessous, que les 'A' et 'B' Flights du No. 310 Squadron et le 'B' Flight du 312 fournirent chacun une section de quatre Spitfire, Dolezal, Foit, Fornusek, Vybiral, Novak et Stehlik volant sans doute en trois paires.

[2] A cette époque, le AR501 mentionné dans la liste des avions du Roadstead 57 par les archives de l'unité, était en réparation après que le Mosquito DD634 du No. 307 (Polish) Squadron l'eut percuté au sol le 15 mars précédent. Remis en état, ce Spitfire vole toujours aujourd'hui au sein de la Shuttleworth Collection.

[3] L'O.R.B. du No. 312 Squadron donne 15h10 pour Novak et Stehlik, 15h15 pour les autres.

[4] 6/10e à 11000 pieds (3500 m).

[5] Stehlik et Budil à 17h30, Vybiral, Vrana, Keprt et Kotiba à 17h35, Novak enfin à 17h45. Le pilote posé à Exeter n'est pas connu.