Nuit du 14 au 15 avril 1943,
Bombardement de Stuttgart, entre 0h45 et 1h25

Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, le Royaume-Uni déploie un effort hors du commun pour affaiblir le potentiel de l'Allemagne par le bombardement aérien. A cet effet, l'industrie produit des dizaines de milliers d'avions, dont de nombreux quadrimoteurs, et plus d'un million de tonnes de bombes ; les laboratoires inventent de nouveaux dispositifs électroniques ; des pétroliers en convois importent des flots d'essence… Surtout, on mobilise la fine fleur de la jeunesse du Commonwealth, qu'il faut former et entraîner des mois durant. Au final, les bombes alliées ravagent la machine nazie, faisant plus de 500 000 morts – civils pour la plupart – dans les pays ennemis ou occupés, mais le seul Bomber Command britannique perd plus de 10 000 avions et compte 57 000 aviateurs tués.

*  *  *

*  *  *